Et si vous campiez gratuitement pendant vos vacances ?

Ah le camping… Dormir sous tente, se réveiller avec le chant des oiseaux, respirer l’air frais de la nature, profiter du calme et la tranquillité. Ça laisse rêveur, n’est-ce pas ? En Belgique, c’est l’occasion de découvrir de merveilleux paysages parfois difficilement accessibles. L’autre avantage, c’est que cela ne coûte pas beaucoup d’argent. Voire rien du tout dans certains cas. Pour faciliter vos recherches, nous avons déniché les meilleurs plans gratuits, rien que pour vous. Votre portefeuille ne pèsera pas bien lourd dans votre sac à dos !

Simple, basique : votre nuit dans une zone de bivouac

Simple, basique : votre nuit dans une zone de bivouac

Afin d’éviter les dommages causés par le camping sauvage, la Région Wallonne a multiplié, ces dernières années, la création de zones de bivouac, comme sur les sentiers d’Escapardenne. Ces aires de camping officielles et gratuites constituent l’endroit idéal pour se plonger au cœur des forêts du sud du pays. Clairement délimitées et faciles à trouver, elles proposent un confort minimum qui ravira les campeurs : de l’eau et un sol plat. Les plus chanceux auront même une toilette ou un coin barbecue. Dans tous les cas, pas d’argent à débourser, donc, mais il vous sera évidemment demandé en échange de garder l’endroit propre et calme afin de ne pas perturber vos voisins de tente.
Un conseil, n’y arrivez pas trop tard. Le camping n’étant pas l’hôtel, il n’y a bien sûr pas de réservation possible. Premier arrivé, premier servi !

Partez plusieurs jours en randonnée

Partez plusieurs jours en randonnée

Une nuit sur un bivouac ne vous suffit pas ? Lancez-vous dans une randonnée de plusieurs jours. Avec neuf aires de bivouac sur son chemin, la Grande Traversée de la forêt de Chimay et ses 170 kilomètres de sentiers vous donneront plus d’une fois l’occasion d’apprécier les joies du camping. Et si un jour vous vous lassez de votre tente et de votre matelas, vous pourrez toujours vous offrir une chambre et un lit confortable dans l’un des nombreux hôtes ou gîtes à proximité du sentier.

Nouveau en Belgique : trouvez un jardin pour vous accueillir

Si les bivouacs et la randonnée ne vous attirent pas trop, mais que vous souhaitez éviter les campings « classiques », une nouvelle initiative a vu le jour en Belgique. Sur la plateforme Welcome to my garden, des citoyens de tout le pays mettent désormais un terrain à disposition des campeurs. Grande prairie, simple jardin ou même petit lopin de terre : toutes les possibilités existent et sont facilement trouvables sur la carte géographique intégrée dans la plateforme. Et si vous en profitiez pour planifier un petit road-trip à moindre coût ?

Passez la frontière… linguistique

Pas envie d’aller dans les Ardennes ou dans les Hautes-Fagnes cette année ? Les possibilités de camping ne manquent pas non plus au nord du pays. L’agence gouvernementale Natuur en Bos y gère quelque 60 zones de bivouac, réparties entre toutes les provinces flamandes. Leur fonctionnement est similaire à celui des zones situées en Wallonie. Profitez-en pour aller découvrir la merveilleuse et silencieuse campine anversoise ou la nature riche et variée de la province du Limbourg. Veel plezier !

Essayez le camping dans votre jardin

Essayez le camping dans votre jardin

Vous n’avez jamais dormi sous tente ? Il n’est jamais trop tard pour essayer ! Et le meilleur moyen de s’y mettre, c’est peut-être de commencer en terrain connu. Vous avez un jardin ? C’est parfait. Choisissez votre emplacement, installez-vous confortablement et organisez des activités typiques pour passer une agréable soirée (chanson, charades, jeu du loup-garou, histoire à raconter…). Et si l’expérience ne vous plaît pas, vous pourrez rapidement vous réfugier dans votre lit douillet. Mais on parie que vous aurez envie de recommencer le plus vite possible ?

Vous l’avez vu, passer des vacances en Belgique permet aussi de découvrir de très belles régions sans se ruiner. Et comme votre budget logement sera réduit à sa plus simple expression, n’hésitez pas à craquer sur quelques souvenirs. Laissez donc un peu de place dans votre sac 😉

Le saviez-vous ?

Il existe d’autres possibilités que le camping pour se loger gratuitement. Beaucoup d’entre vous connaissent sûrement déjà le couchsurfing, qui consiste à être hébergé sur le canapé d’un habitant de la région que vous visitez (ou sur votre propre matelas).

La même initiative existe également pour les cyclistes. Warmshowers, c’est son nom, vous permet de trouver le logis chez des âmes charitables lors de votre périple à vélo, ainsi qu’une douche chaude qui fera du bien à vos mollets fatigués.

Comme votre nuit sera gratuite, n’hésitez pas à amener un produit typique de votre région pour remercier votre hôte. Et préparez un accueil tout aussi chaleureux lorsque ce sera à votre tour d’accueillir un autre cycliste.

Publié le 26/06/2020