Comment faire un potager pendant le confinement ?

Cultiver ses légumes, c’est éco et c’est meilleur ! Même les restaurants étoilés s’y mettent et proposent à la carte des plats cuisinés avec les légumes issus de leur propre potager. On ne peut plus local! Cueillir les légumes dans les jardins collectifs est un passe-temps pour beaucoup de hipsters qui font attention à leur alimentation et les supermarchés offrent des tas de solutions pour démarrer un potager sur un appui de fenêtre. Un potager à soi, c’est bio, bon marché et rigolo. Sans doute la crise du coronavirus aura réveillé chez vous l’envie de faire des choses simples en se faisant du bien. Voici quelques conseils pour bientôt croquer dans de bons légumes frais et de saison.

Allez hop, c’est parti pour votre potager

À l’image d’un entrepreneur pour construire une maison, vous allez commencer par faire un plan. Il doit certainement y avoir, quelque part dans la chambre des enfants, une feuille de papier millimétré. Prenez-la et dessinez chaque cm2 de votre futur potager en pensant au soleil et à la lumière. Oui, les légumes adorent le soleil et ont besoin d’un ensoleillement allant de 6 à 8 heures. Choisissez également un endroit à l’abri du vent car les légumes n’apprécient pas les courants d’air chauds et ceux froids venus du nord, encore moins ! L’orientation sud de votre potager est donc la meilleure solution.

Pas de jardin ni de balcon au soleil ?

Vous aussi, vous pouvez avoir votre potager. Choisissez des légumes qui ont besoin de moins d’ensoleillement. Laitue, épinards, roquette, bettes, betteraves, carottes et feuilles de moutarde poussent très bien à l’ombre partielle. 3 heures de soleil par jour suffisent.

Klein begonnen, half gewonnen

Bien commencé c’est à moitié gagné !

Démarrez votre aventure avec un petit potager et agrandissez-le au fur et à mesure. Un mètre carré suffit ou quelques pots si vous habitez en ville. Il existe également des bacs en bois ou mini-serres très pratiques pour y faire vos semis ou pousser vos légumes.

De basis

Un sol fertile, c’est la base

On trouvera dans nos régions des sols sableux ou argileux. Pour savoir à quel sol vous avez affaire, prenez la terre entre vos doigts. Si elle s’effrite, c’est une terre sablonneuse. Si elle s’agglutine, vous avez un sol argileux. On peut également trouver de la tourbe qui donne une couleur "brun-noir" à la terre. L’acidité est également une donnée à prendre en considération. Un sol trop acide donc inférieur à un PH de 5,5 peut être rectifié avec de la chaux. En revanche, un sol trop calcaire avec un PH supérieur à 7,5 peut être équilibré en acidité grâce à la tourbe.

Groentjes

Choisissez des légumes faciles à cultiver

Envie de bons légumes frais très bientôt ? Privilégiez les haricots, la laitue, la roquette ou les tomates cerises. Ajoutez la capucine pour amener une touche colorée et savoureuse à votre potager. À ce stade, vous serez un jardinier en herbe, prêt à poursuivre l’aventure et à essayer des légumes qui demandent plus de dextérité et de savoir. Tentant, non ?

Timing

Le timing fait tout !

Démarrez votre potager au printemps, juste après la période de gel. Que vous choisissiez des graines ou de jeunes plants, cela ne fait aucune différence quant au résultat final. Les graines ont juste besoin de plus de temps pour germer et avec les plants, vous en gagnez. Vous trouverez sur l’étiquette toutes les infos pour réaliser vos semis au bon moment. Vous voulez commencer plus tôt ? Pas de problème, semez sous serre dès février. Il existe un tas de mini-serres sur le marché ou faites-la vous-même. Des pots couverts sur votre appui de fenêtre feront l’affaire, et tout sera prêt à planter dès avril. Certains légumes, comme les poivrons et les tomates, doivent être obligatoirement présemés puis replantés. Sans ça, vous n’aurez pas de légumes. Utilisez un calendrier des semis et des récoltes au potager pour savoir exactement quand planter.

Comme vous voyez, créer son propre potager est un passe-temps simple. Vous n’avez pas besoin de beaucoup de matériel : quelques outils (des ustensiles de cuisine font l’affaire), des gants, une bêche et un arrosoir. Choisissez le bon endroit, déterminez le type de sol, semez au bon moment et n’oubliez pas d’arroser !

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir à jardiner !

Publié le 05/05/2020